Programme

Groupe socialiste du Mont
A l’occasion du premier scrutin communal au système proportionnel, le Groupe socialiste du Mont présente une liste à la Municipalité et une liste au Conseil communal dont voici le programme pour la législation 2016-2021.
 
Le scrutin proportionnel clarifie les affiliations. Notre commune connaît un développement démographique appelé à se poursuivre durant les prochaines années. Ce développement implique une réponse adéquate des autorités aux défis que cela représente. Les différentes manières d’y parvenir dépendent des priorités accordées aux besoins de la population. C’est là que les différentes visions politiques s’affrontent et la présence des partis locaux permet aux citoyens de faire des choix en connaissance de cause. Ne pas s’y préparer, renoncer à investir dans les structures indispensables à cette croissance, c’est finalement admettre qu’un jour Le Mont devienne un quartier du Grand Lausanne. Dans le contexte qui prévalait, les autorités ont pu maintenir une vie villageoise et contrôler certains axes de développement. Les socialistes du Mont souhaitent poursuivre et étendre cette action tout en la développant selon les priorités suivantes:

1 – Logement

Dans un avenir proche les communes devraient pouvoir exercer un droit d’emption. Grâce à cette base légale il sera possible de définir une politique communale du logement. Nous y voyons deux axes prioritaires.

I. Encourager la construction de logements à loyers modérés. Par ailleurs la constitution vaudoise (art. 67) stipule que « l’Etat et les communes, en complément des démarches relevant de la responsabilité individuelle et de l’initiative privée, veillent à ce que toute personne puisse disposer d’un logement approprié à des conditions supportables ». Notre commune est particulièrement bien placée pour répondre aux besoins régionaux.
II. Développer l’offre en appartements protégés pour personnes âgées et à mobilité réduite. 
L’évolution démographique et l’augmentation de l’espérance de vie génèrent de nouveaux besoins, notamment en matière de logements. Les appartements protégés sont une réponse adaptée pour des personnes qui peuvent avoir des difficultés à vivre dans un appartement normal mais qui souhaitent garder leur indépendance et peuvent se passer d’un suivi en continu dans une institution ou un EMS. Dans ce cas, l’agencement du logement tient compte des difficultés en termes de mobilité que peuvent connaître les personnes âgées ou en situation de handicap. Il est préférable que ces appartements soient rattachés à des structures offrant un appui socio-hôtelier afin de prolonger l’indépendance des personnes âgées et leur maintien à domicile autant que possible.
La mixité dans les bâtiments doit aussi être recherchée. Des combinaisons entre appartements à loyers modérés et protégés permettent d’intégrer les personnes âgées dans la vie sociale et encouragent la solidarité entre les générations

 

2 – Transports et mobilité douce

Le centre ville du Mont est bien desservi en transports publics transversaux. Le prolongement des lignes 21 et 22 doit répondre aux besoins de la population résidant dans les quartiers nouvellement construits. Nous préconisons aussi de mettre l’accent sur des transports alternatifs et peu polluants, par une mise à disposition de vélos en libre-service et le soutien aux initiatives de partage de véhicules. Nous nous engageons à développer les réseaux et autres aménagements pour améliorer le déplacement des cyclistes et des piétons dans le respect du développement durable et dans le cadre du schéma directeur du Nord Lausannois. L’intégration du Mont au SDNL a été réalisé grâce au travail et à l’engagement de notre Syndic. Nous souhaitons aussi développer les transports capillaires dans les zones mal-desservies, par exemple avec le taxi bus. Pour les transports scolaires, nous souhaitons maintenir la politique actuelle garantissant à nos enfants un transport sécurisé entre le domicile, l’école et l’ UAPE

3 – Jeunesse

Concernant la politique en faveur des parents et des jeunes, nous avons retenu deux priorités

I.  Développer les structures d’accueil de la petite enfance.
Aujourd’hui, la relation du couple avec la vie professionnelle a évolué. Par option ou par nécessité les deux parents travaillent et il est nécessaire et de la responsabilité des politiques de suivre cette évolution en offrant des structures d’accueil de la petite enfance (garderies, réseau de mamans de jour, etc.) à des prix abordables aux parents nécessiteux. Certains habitants ont dû quitter le Mont parce qu’ils ne trouvaient pas de garderies ou d’autres structures d’accueil de la petite enfance. Pour stopper cette érosion, l’offre doit être étoffée.
II. Proposer des activités et des lieux à l’intention des jeunes.
Les activités socio-éducatives contribuent à l’épanouissement personnel, à l’intégration sociale, à la mixité culturelle et à la citoyenneté active. Nous proposons de répondre aux besoins de nos jeunes en leur mettant à disposition un local et en leur proposant des activités. Un centre de loisirs serait le plus à même de soutenir nos jeunes dans leurs projets socio-culturels et pourrait les encourager à participer au développement et à la politique communale.

4 – Sport

Le sport peut, en tant que méthode d’apprentissage non formel et informel, aider les jeunes à acquérir des compétences et des aptitudes qui complètent l’enseignement formel et améliorent leur employabilité. Il existe déjà plusieurs associations et sociétés locales au Mont-sur-Lausanne. Elles sont dynamiques et développent un travail considérable dans l’émergence du sport et de la culture. Nous devons continuer de renforcer notre appui politique et soutien financier à leurs entreprises qui permettent à notre jeunesse de s’épanouir, de se développer dans un contexte d’échange et d’intégration, sain et harmonieux. Nous soutenons la pratique du sport de masse qui permet de développer des compétences transversales, en particulier chez les jeunes et nous nous engageons à offrir à la population des structures adéquates pour la pratique de leur sport collectif préféré.

5 – Gestion des déchets

Nous sommes favorables à ce que la politique de gestion des déchets intègre dorénavant le recyclage des plastiques, comme c’est le cas dans d’autres communes. La population du Mont est pénalisée, car obligée d’éliminer les plastiques (hors PET et PE) dans les sacs taxés.