Parce qu’on ne peut tolérer chez les autres, ce que l’on n’accepterait pas chez nous

La semaine dernière, les opposants à l’initiative pour des multinationales responsables ont défrayé la chronique en faisant intervenir à Berne, le Ministre du Commerce du Burkina Faso, Harouna Kaboré. Pour le moins inhabituelle, voire même inappropriée, cette intervention d’un représentant d’un gouvernement étranger dans une campagne de votation interne à la Suisse en dit long sur les capacités de lobbyisme des multinationales.

Respecter les bases de l’état de droit

Au-delà de cette « affaire », la proposition qui nous est faite par les initiants apparait comme une solution tout à fait raisonnable et cohérente. A quel titre les multinationales suisses ont-elles le droit d’échapper à la justice ? Si ces sociétés réalisent des actions répréhensibles, pourquoi ne devraient-elles pas répondre de leurs actes ? N’est-ce pas la base d’un état de droit ? Ce n’est pas parce que ces potentiels actes répréhensibles (pollutions, travail des enfants, etc.) sont commis hors de nos frontières que l’on doit fermer les yeux et empocher les bénéfices, notamment par le biais des impôts.  

Concurrence déloyale

Si cette initiative est acceptée, elle aura de plus l’avantage d’imposer un cadre identique pour toutes les multinationales dont le siège est en Suisse. Cela permettra d’éviter une distorsion de concurrence. Le système actuel encourage en effet les multinationales à travailler avec des sous-traitants, souvent peu scrupuleux des droits de l’homme et de l’environnement. Ainsi, les coûts de production sont plus bas, les profits plus importants et tout cela sans risque juridique. Fort heureusement, la grande majorité des multinationales font des efforts, sont scrupuleuses des conditions de travail de leurs partenaires et cherchent à assurer la traçabilité de leurs produits. Il y en a cependant encore qui n’ont pas cette volonté et qui profitent des failles du système pour s’enrichir sur le dos des populations locales qui voient leurs conditions de vie détériorées.

Traçabilité

En acceptant cette initiative, les citoyennes et citoyens suisses s’assureront que les chaînes de production des multinationales suisses sont respectueuses des droits de l’homme et de l’environnement. Cela permettra de plus de donner une meilleure image de notre pays et, de fait, de son économie, en Suisse comme à l’étranger.

Parce qu’on ne peut tolérer chez les autres, ce que l’on n’accepterait pas chez nous, je vous encourage à soutenir l’initiative pour des multinationales responsables. La Suisse s’inscrirait ainsi dans la lignée des dispositions déjà en vigueur en Grande-Bretagne, en France et prochainement au sein de l’Union européenne.

                                                                                              Sébastien Cala
Député

Un petit geste pour la nature

A l’initiative d’Adriane Bossy, le PS Vallée de Joux a organisé le 27 septembre dernier une récolte de déchets sur les rives du Lac de Joux. Entre les Esserts-de-Rive et le Rocheray, c’est un groupe composé d’une trentaine de personnes de tout âge, qui a nettoyé les rives sous une pluie battante.
La récolte a été fructueuse puisque 85kg de déchets (6 sacs de 100 litres) ont été ramassés.
C’était également l’occasion de passer un moment de convivialité autour d’un vin chaud une fois la récolte terminée. Les personnes présentes ont ainsi pu commenter les résultats des votations fédérales du jour dont les résultats étaient plutôt positifs !
Au vu du succès rencontré par cette action, le PS Vallée de Joux souhaite renouveler l’expérience l’année prochaine.

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à ce nettoyage des rives !

Un article du journal La Région est à retrouver ici.

Pour le Comité
Sébastien Cala

Assemblée générale ordinaire – 29.10.2020

Compte tenu de la situation sanitaire au mois de mai dernier, le comité du PS Vallée de Joux a décidé de repousser l’Assemblée générale ordinaire au 29 octobre 2020.
Elle se déroulera dans la salle du Conseil communal du Chenit, à l’Hôtel de Ville du Sentier, à 19h.

Vous êtes toutes et tous les bienvenus.

Ordre du jour :

  1. Lecture et adoption du PV 2019
  2. Rapports d’activités : du Président et Député Sébastien Cala
  3. Comptes et rapport des vérificateurs
  4. Election des vérificateurs
  5. Election du comité
  6. Elections communales
  7. Divers et propositions individuelles

Problème technique

Chères et Chers membres et sympathisant.e.s,

Comme vous avez pu le constater, notre site n’a pas été mis à jour depuis le mois de mars dernier. Si la pandémie que nous traversons a également ralenti les travaux du PS Vallée de Joux, notre absence sur le site internet est due essentiellement à un problème technique. Ce dernier est dorénavant résolu et nous pouvons reprendre nos activités “online” classiques.

Nous vous prions de nous excuser pour ce long silence et veillerons à vous tenir informé.e.s de nos activités aussi souvent que possible.

Pour le Comité du PS Vallée de Joux

Sébastien Cala

Ça bouge chez les socialistes !

Image

Jeudi 16 mai, la section combière du Parti socialiste a tenu son assemblée annuelle. Ce fut l’occasion pour l’assemblée nombreuse de se réjouir et de féliciter ses élus.

Suite à la belle élection de Rebecca Ruiz au Conseil d’Etat vaudois ce printemps, Nicolas Rochat, premier vienne-ensuite sur la liste du Conseil national, a prêté serment sous la Coupole à Berne l’après-midi du 7 mai, lors d’une session spéciale de trois jours du Conseil national.  Après douze ans au Grand Conseil, dont 5 années comme chef du groupe socialiste, et trois ans au Bureau du Grand-Conseil (notamment 2e Vice-Président), il offre aux Combiers une nouvelle présence au Conseil national. Nous l’avons longuement applaudi et lui souhaitons bon vent dans son nouveau mandat. Nous mettrons toute notre énergie pour confirmer Nicolas Rochat dans cette mission lors des élections fédérales de cet automne.

Par le jeu des chaises musicales, Nicolas terminant son mandat de député le 3 juillet prochain, son siège au Grand Conseil est à repourvoir.  La colistière de Nicolas Rochat lors des dernières élections cantonales, Marianne Oberson, a renoncé à occuper le siège malgré nos sollicitations ; la section unanime a donc désigné notre président de section, Sébastien Cala, comme nouveau député de la Vallée dès l’été. Cette nomination a également été validée par les parrains de la liste socialiste, comme le prévoit la loi.  Chercheur en sciences du sport à l’Université de Lausanne, ancien Conseiller communal au Chenit durant près de sept ans, Sébastien Cala est particulièrement investi auprès des jeunes skieurs combiers et romands notamment en sa qualité de responsable du saut à skis et du combiné nordique au sein de Ski Romand. Nous nous réjouissons beaucoup que Sébastien nous représente, dès le mois d’août, au Parlement cantonal et sommes fiers des forces vives que notre section met à disposition pour servir la population et défendre nos valeurs socialistes d’égalité, de solidarité, de meilleure répartition des richesses, de lutte contre le réchauffement climatique.  Nous formons le vœu que leur exemple encourage d’autres jeunes, localement, à consacrer un peu de leur temps pour garder notre démocratie vivante, au service de tous, sans privilège. La politique au service des autres est une belle et enrichissante aventure !

Josiane Aubert, ancienne Conseillère nationale heureuse de la relève !

Nicolas Rochat Fernandez entre au Conseil National !

Il y a quelques jours, le peuple vaudois a accordé sa confiance à Rebecca Ruiz pour siéger au Conseil d’Etat. Cette brillante élection a eu pour conséquence le retrait de Rebecca Ruiz au Conseil National. De ce fait, son remplacement sous la coupole fédérale est assuré par Nicolas Rochat Fernandez qui sera assermenté le 7 mai prochain.

Député au Grand Conseil vaudois depuis 2008, Président du groupe socialiste de 2011 à 2016, Nicolas Rochat Fernandez a déjà, à 37 ans, une grande expérience au sein des institutions helvétiques. Le PS Vallée de Joux est fier de compter parmi ses membres un homme politique de cet qualité, un nouveau Conseiller national qui, d’une certaine manière, prend la suite de Josiane Aubert. Nous tenons à féliciter chaleureusement Nicolas Rochat Fernandez et sommes persuadés qu’il fera un excellent travail au Parlement.

Pour le PS Vallée de Joux
Sébastien Cala, Président

Merci aux électrices et électeurs, Rebecca Ruiz est élue !

Alors que la campagne avait pris une tournure nauséabonde en cette fin de premier tour, le résultat de dimanche est particulièrement réjouissant pour les militants socialistes. Avec 9% d’avance sur l’ensemble du canton, la Conseillère nationale socialiste Rebecca Ruiz a été largement soutenue par la population. A la Vallée de Joux, il en est de même puisqu’elle arrive en tête dans deux communes, à savoir : au Lieu et au Chenit où elle obtient même la majorité avec près de 55% des voix. Il va sans dire que le PS Vallée de Joux se réjouit de ce résultat et remercie les électrices et électeurs ! Suite au désistement de tous les autres candidats, bien conscients qu’il leur serait très compliqué de rattraper leur retard, Rebecca Ruiz est élue et la majorité de gauche au Conseil d’Etat est maintenue. Un grand merci à toutes les personnes engagées dans la campagne.

                                                                                            Le comité du PS Vallée de Joux