Postulat « Pour un Ouest lausannois fort et démocratique»

Pour le groupe socialiste,  Patrizia Clivaz Luchez, présidente de groupe.

S’il y a un siècle l’Ouest lausannois était une zone maraichère peu urbanisée où les distances entre communes étaient grandes et les frontières communales claires, tel n’est plus le cas aujourd’hui. Les zones maraichères ont laissé leur place à une urbanisation croissante, et les frontières communales ont aujourd’hui disparu. L’exemple le plus frappant de la disparation des frontières communales avec le temps est certainement celui de la place de la gare de Renens. Sur cette place, l’on passe aisément en quelques pas de la commune de Chavannes à celle de  Renens, ou de celle d’Ecublens à celle de Crissier, et ce sans s’en rendre compte. […]