Même si les 6 milliards prévus pour les achats sont comptabilisés dans le budget de l’armée, les milliards suivants devront être puisés dans le budget de la Confédération au détriment d’autres domaines comme la formation ou la prévoyance sociale.

Non aux avions de combat