Le PSY se renouvelle, et s’engage pour une ville ouverte et solidaire

Nouveaux statuts, nouvelle présidence, nouveaux membres, hier soir le PSY a vécu une AG riche et bien suivie et se réjouit de poursuivre son action pour une ville ouverte et solidaire.
Pour la première fois de son histoire, le parti socialiste yverdonnois a élu une co-présidence en choisissant le ticket formé par les deux vice-président-e-s actuel-le-s, Pascale Fischer et Julien Wicki.
Pascale Fischer a un long engagement associatif derrière elle, notamment à Terre des Hommes, dans l’accueil des migrants ou à l’Asloca. Municipale socialiste à Grandson pendant dix ans, en charge des Affaires sociales et des Domaines, elle y a notamment développé très largement l’accueil de l’enfance en créant un réseau de 18 communes et 150 places d’accueil pré et parascolaires et fait de Grandson le premier « Village solidaire », démarche favorisant la qualité de vie des seniors. Elle est aujourd’hui active dans l’accompagnement des plus fragiles comme curatrice et dans le cadre d’Action Parrainages. Julien Wicki a milité à l’université avant d’être nommé secrétaire général de la Fédération des Associations d’Etudiant-e-s où il a notamment mis en place un fonds de solidarité et a contribué au lancement d’une fondation active dans le logement étudiant. Il a également présidé la section Vaud-Etat du Syndicat des services publics et co-fondé le GAMYR, une association yverdonnoise active dans le domaine de l’asile.
La nouvelle co-présidence a souhaité inscrire l’action du PSY dans la riche histoire du mouvement socialiste, une action aux côtés des familles étranglées par les primes maladies, aux côtés des migrant-e-s ou aux côtés des salarié-e-s à bas revenus qui luttent pour leurs conditions de travail. Elle a insisté sur la nécessité pour les élu-e-s socialistes de mener une action claire et constructive en faveur de projets utiles pour la population yverdonnoise et pour nos militant-e-s d’être présent-e-s au sein de la société civile. Elle a enfin inscrit le choix d’une co-présidence dans la volonté de ne pas compter sur l’homme (ou la femme !) providentiel-le mais sur un collectif dans lequel chacun-e peut s’investir en fonction de ses envies ou capacités.
Le bureau du PSY a été renforcé par la nomination d’une nouvelle vice-présidente, Aurélie-Maude Hofer, d’un nouveau secrétaire politique, Christophe Loperetti, et d’une trésorière, Sylvie Progin qui sont tou-te-s des membres actifs/ves et apprécié-e-s de notre section.
De nombreuses nouvelles adhésions, un parti qui se renouvelle et se rajeunit, le PSY se porte bien et se réjouit de continuer son combat pour une ville ouverte et solidaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *