1ère édition des assises du PSY

1ère édition des assises du PSY

Le PSY a tenu samedi 30 septembre 2017 ses premières assises placées sous le signe de la convivialité et de l’activisme en présence d’une trentaine de militantes et militants de tous âges et de tous horizons. C’est dans la bonne humeur, avec enthousiasme et détermination, que nous avons eu l’occasion d’échanger dans le cadre d’ateliers centrés sur l’avenir de notre ville, avec comme thématiques phares : le logement et la qualité de vie, l’enfance et la politique familiale, ainsi que la mobilité.

Un constat unanime : il nous reste encore du pain sur la planche, mais les idées ne manquent pas et la motivation de travailler ensemble pour notre ville non plus ! Le PSY se réjouit donc de revenir prochainement sur la scène communale pour concrétiser toute cette créativité, tout un bouquet d’idées semées au gré de nos réflexions…

Qui dit bien formé, dit bien armé. Aussi, avons-nous eu l’immense plaisir de recevoir lors cette 1ère édition, deux camarades de valeur venus échanger avec nous sur l’avenir de notre section et plus particulièrement sur comment mobiliser un parti et ses militant-e-s : Pierre Aguet, ancien secrétaire cantonal et co-fondateur de la JSV, ancien député, municipal et conseiller national et François Clément, ancien dirigeant de la JSV, ancien député. Sincères et chaleureux remerciements à nos camarades qui nous ont démontré avec ferveur et humour que le militantisme est avant tout une question de conviction : ensemble on est plus fort et ensemble on peut changer la manière de penser ! En tous cas, passionnés c’est nous qui l’avons été…

Et le PSY ne pouvait parler militantisme sans faire un hommage spécial à notre camarade, récemment décédée, Antoinette Martin, syndicaliste engagée pour la défense du personnel de la vente et première municipale yverdonnoise qui a ouvert la voie à de nombreuses autres femmes. Son engagement total au service des plus démunis, son honnêteté et son opiniâtreté à défendre les idéaux du parti socialiste sont un exemple. Que le souvenir de tout ce qu’elle a accompli ravive notre flamme et nous donner la niaque pour continuer dans son sillage…

Et pour terminer une après-midi riche en apprentissages de manière festive, rien de tel que de partager un buffet d’ici et d’ailleurs mêlant spécialités ivoiriennes, albanaises, kurdes, grecques, marocaines, vaudoises, italiennes, françaises…en levant notre verre à la camaraderie : toutes et tous uni-e-s !

Le mot de la fin : MERCI à toutes et tous et vivement la prochaine édition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *