Nos engagements

Pour le bien du Mont-sur-Lausanne

Au Mont un-e électeur-trice sur cinq a fait confiance aux socialistes aux dernières élections fédérales. Afin d‘assurer une action et une politique cohérente, nous les invitons à maintenir la mobilisation en soutenant le Parti socialiste du Mont.

N’oublions pas, la cohérence n’est pas le fait de tous.

Les partis de droite qui s’affirment sur le plan communal amis des agriculteurs et se réclament du bon sens agrarien, sont les mêmes qui au nom du sacro-saint libre marché ont œuvré aux chambres fédérales pour supprimer le contingentement laitier. Cette décision a poussé une grande partie des agriculteurs dans une situation de précarité intolérable.

Un quart des revenus de notre commune part dans la facture sociale. C’est conséquent. La droite ne se prive pas de le dénoncer. Or ce sont ces mêmes courants qui ont participé au démantèlement des assurances sociales (chômage, invalidité), transférant ainsi de nombreux chômeurs et bénéficiaires de l’AI à l’aide sociale, donc à la charge des communes.

Au niveau communal, il est déjà possible de prendre des mesures. Les sources de la précarité sont connues : le niveau des loyers et de l’assurance maladie. Paradoxalement elle est souvent liée à l’arrivée d’un enfant. C’est pourquoi nous proposons que :

  • Les subventions aux parents pour les garderies privées prennent en compte le revenu du ménage. Avec les tarifs actuels et la subvention arrosoir (identique pour tous) la garde d’un enfant peut représenter les deux-tiers du revenu d’un parent. Dès lors, et c’est généralement le cas de l’épouse, l’activité professionnelle est sacrifiée, avec à la clé un risque de désinsertion qui, en cas de difficultés (comme un divorce) peut conduire une famille à l’aide sociale. Concentrer les subventions sur les familles qui en ont besoin, ne coûte rien et contribuera à faire diminuer la facture sociale.
  • La commune favorise et encourage la construction de logements à loyer modéré. Le droit de préemption qui constitue un outil efficace pour accélérer ces projets vient d’être torpillé au Grand conseil par la droite. Face à ce refus de légiférer au niveau cantonal, il parait essentiel de renforcer la représentation socialiste au plan communal, les communes ayant quelques marges de manœuvres en matière de logement.

De manière générale, le Parti socialiste du Mont-sur-Lausanne défend le mieux vivre ensemble en tissant des liens entre les générations, en soutenant un développement mesuré à l’aide de projets comme les écoquartiers, les quartiers solidaires, les appartements protégés et les structures d’accueil pré et parascolaires. Il souhaite développer la mobilité douce, la desserte des quartiers aujourd’hui éloignés des transports publics (à la demande) et sécuriser les tronçons routiers empruntés par les écoliers et les piétons.

Pour relever ensemble, dans un esprit de dialogue, les défis qui se présentent au Mont, les futures autorités devront faire preuve de transparence. Le site internet et le journal communal informeront les citoyens des projets financés avec l’argent public dès leur genèse.

Le Parti socialiste du Mont-sur-Lausanne, au service de la communauté pour toutes et tous sans privilèges.