Votations fédérales du 10 juin 2018 : Stand PSRC en ville de Cossonay

Samedi matin 26 mai 2018 – Stand au Centre de Cossonay à l’angle de la Migros dès 9 heures.

En vue des votations fédérales du 10 juin 2018 : Initiative populaire “monnaie pleine” et “Loi fédérale sur les jeux d’argent”

Une récolte de signatures pour les deux initiatives sur la santé :
« Assurance-maladie. Pour une liberté d’organisation des cantons »
« Pour un Parlement indépendant des caisses-maladie »

ainsi que pour l’initiative 99% de la JSS et pour le référendum “contre la base légale pour la surveillance des assurés”

Stand du PSRC samedi 10 février 2018 à Cossonay.

Récolte de signatures pour les 2 initiatives fédérales concernant l’assurance-maladie
Votations fédérales du 4 mars 2018 :

– Régime financier (buts : prolonger la perception de la TVA et de l’IFD)
– Initiative dite « No Billag » (initiants ultra-libéraux veulent supprimer la redevance perçue pour financer la Radio et la Télévision)
– Initiative cantonale VD pour la création d’une assurance des soins dentaires de base

Samedi matin 2 décembre 2017 : Récolte de signatures à Cossonay

Deux initiatives populaires fédérales pour empêcher que les primes d’assurance-maladie continuent d’augmenter et lutter contre l’opacité du système :

L’initiative « Assurance-maladie. Pour une liberté d’organisation des cantons » vise à donner la liberté aux Cantons de créer (ou pas) une institution cantonale d’assurance-maladie.

Quelques avantages :

une seule et même prime à tous les assurés de la région selon le modèle d’assurance et la franchise qu’ils choisissent : fini la chasse aux bons risques !
Les assureurs continuent à effectuer le travail administratif : aucun licenciement n’est nécessaire. Et l’assuré pourra continuer à choisir sa caisse !
Les réserves de tous les assureurs sont mises dans un pot commun : moins de réserves et les assurés profitent de cet excédent durant les premières années de fonctionnement.
Les primes ne pourront pas augmenter plus que les coûts.

L’initiative « Pour un Parlement indépendant des caisses-maladie » vise à réduire l’influence des élu-e-s à Berne sur les caisses-maladie, par ex. en interdisant aux élu-e-s fédéraux de siéger dans l’organe d’administration, de direction ou de surveillance d’une assurance-maladie.

L’avantage principal : le Parlement pourra retrouver son indépendance et proposer des réformes nécessaires pour le système de santé et, au final, en faveur de la population suisse.